Monolight

IMG_8578 IMG_8629

Installation, dimension variable, couverture de survie, structure bois.
Kinact 2017, Biso Na Bino, Kinshasa, quartier UPN.

Cette installation est issue d’une double réflection sur la question des espaces culturels qui persistent entre les populations africaine et européenne. Je présente ici paravent en bois dont les parois sont en couverture de survie. Utilisant ce matériaux je fais référence à son utilisation dans l’urgence des situations dramatique qui se déroulent aux portes de l’europe, notamment en méditérannée. La propriété de ce matériaux est sa capacité à devenir un miroir sans teint, ainsi dans l’obscurité un éclairage intérieur peut permettre au spectateur de découvrir l’intérieur de l’installation, où un artiste donne à voir un spectacle hors du temps et sort de cet espace pour se fondre dans le public.
Il s’agit ici de mettre en exergue l’attrait d’un espace tel que l’europe pour la population africaine en même temps qu’il constitue un espace fermé et brillant et devient dans le noir, et l’espace de la nuit, un espace de visibilité.